Argelès sur mer, le chemin des conques

À noter : Durée : 1h30 – 6 km – Difficulté : 1
Il est intéressant de coupler cette randonnée avec la visite du Musée « Casa de les Albères ». Départ à pied de l’Office du Tourisme, place de l’Europe à Argelès plage
0h00 – Prendre vers le nord, l’Avenue des Mimosas (qui démarre devant l’hôtel de Police et la Chapelle).

La chapelle de la plage

Ce bâtiment a été édifié après la seconde guerre mondiale, à l’époque où la plage d’Argelès connaissait son plus grand développement. D’architecture simple il abrite une série de vitraux signés de l’artiste Willy Mucha. À 500m, au carrefour, prendre à gauche le Boulevard des Albères.

0h05 – Traverser l’avenue du Tech et prendre en face le chemin qui passe à gauche du camping Beauséjour (entre les 2 grillages). Au bout du chemin, prendre à droite (local EDF) et suivre le chemin.
0h10 – Traverser la passerelle et continuer.

La passerelle

Elle franchit un des plus important canal de drainage de la plaine d’Argelès. Ces petits ruisseaux sont des « agulles » (prononcer agouilles) en Catalan. Les Argelésiens appellent ce lieu La Palanca dels guardes (la passerelle des gardes). Ce nom remonte au temps de la gabelle (impôt sur le sel). Les gardes se tenaient à cet endroit pour surprendre les personnes qui allaient chercher illégalement de l’eau de mer.
À la jonction, continuer tout droit.

0h17 – Deuxième jonction (avec route goudronnée) prendre à gauche.

Les jardins d’Argelès

Avant le développement touristique, l’économie d’Argelès était principalement basée sur le travail de la terre et l’élevage. Autour du village, l’espace aujourd’hui occupé par les lotissements, était une zone marécageuse asséchée au fil des siècles pour les besoins de l’agriculture. La plaine d’Argelès est encore sillonnée par un important réseau de canaux de drainage « agulles » et d’irrigation « recs ». Les jardins d’Argelès, implantés sur cette terre fertile étaient, à l’époque, réputés dans toute la plaine du Roussillon.

0h20 – À la piste de roller (stade), continuer tout droit jusqu’à la route. Prendre à gauche puis à droite l’Allée Jules Ferry (collège) et s’engager sur un chemin sur la droite (derrière tennis), le suivre.
0h30 – Au rond-point, prendre à gauche vers centre-ville (panneau). Passer sur la passerelle et continuer, prendre à droite Rue Jean Jaurès (cinéma).

À l’origine, Argelès occupait la petite colline située au centre de l’agglomération actuelle. À la fin du Moyen Âge, le village bénéficiait d’un dispositif défensif très important. Il était entouré d’un fossé et de hautes murailles flanquées de tours carrées. En face du Cinéma Jaurès, la Tour Jalabert (restaurée) défendait l’entrée est de la ville appelée Porte du Battle ou de la Mer.
30 m plus loin, prendre à gauche Rue de la Prévoyance puis continuer par la Rue de la Liberté.

Les maisons qui bordent cette rue présentent différents aspects architecturaux :
-Des ouvertures de portes voûtées en pierre de taille, datant de la fin du Moyen Âge.
-Des bâtisses en galets roulés et en briques « cairons » (prononcer « cayroux ») typiques de l’architecture des maisons de la plaine du Roussillon au XIX° siècle.

0h40 – À l’Eglise, prendre à droite, puis à gauche Rue de l’Egalité (panneau Musée). Au bout, tourner à droite pour arriver sur la Place des Castellans (Musée).

L’église Sainte-Marie-des-Prat

a été édifiée au XIV° siècle. Cet imposant monument renferme de nombreuses œuvres d’art, notamment le retable de Saint-Michel (XVe siècle) et celui du chœur (XVIIIe siècle). Le bâtiment est flanqué d’un superbe clocher-tour, construit un peu après l’église et qui culmine à 34 m de hauteur.
Descendre la Rue des Castellans jusqu’à la Rue de la République. Tourner à gauche jusqu’à la Rue des Remparts.

La rue des Castellans

Cette rue débouche sur la place des Castellans (des « châtelains ») où se trouve le Musée d’Artisanat et de Tradition « Casa de les Alberes ». Installé dans une maison typique du village, le visiteur y découvre la vie quotidienne dans un village roussillonnais avant le développement touristique.

0h55 – Prendre à droite la Rue des Remparts (poterie des Remparts) jusqu’à la Rue du 14 Juillet.

La rue des Remparts

En suivant cette rue, on distingue encore une partie des anciennes fortifications et notamment les ruines d’une tour médiane.

Passage à gué (rue du 14 juillet)

La Massane prend sa source dans la montagne de l’Albère, sous le pic des quatre termes. C’est un cours d’eau capricieux qui peut rester pratiquement à sec pendant des mois au niveau du village et devenir un véritable torrent lors de fortes pluies. Après le Tech, c’est le cours d’eau le plus important qui traverse le territoire d’Argelès.

À partir de là, faire le chemin inverse pour revenir à votre point de départ.

Des recettes sucrées et salées de toutes les saisons bien expliquées dans des vidéos postées en ligne.