Le thym

Originaire d’Europe méridionale, le thym était très utilisé par les Étrusques et les Égyptiens qui s’en servaient pour embaumer leurs défunts.
Son nom vient du grec « thio » qui signifie « je parfume ».

Ce n’est qu’à partir du XVIe siècle que le thym est devenu l’emblème de la cuisine provençale; là-bas on le nomme « farigoule ». Ici en Roussillon, nous l’appelons « frigoulette ».
Le thym est apprécié pour ses nombreuses vertus médicinales. Autrefois utilisé contre le hoquet et les morsures de serpent, on lui a découvert au fil des siècles une longue liste de propriétés. Puissant antiseptique, voire même antibiotique, il possède également des vertus apéritives mais, surtout, il favorise la digestion.
Il existe plus d’une centaine d’espèces de thym, dont les parfums sont très différents selon le pays où il pousse. Mais, qu’il soit allemand, anglais ou français, il n’est jamais aussi parfumé que le thym sauvage, appelé aussi serpolet, dont les feuilles cendrées sont aussi fines que des aiguilles.
On trouve également, parmi les meilleures espèces, du thym citron, qui comme son nom l’indique possède une agréable saveur citronnée. Il se distingue, en outre, par ses feuilles plus larges et plus arrondies et par ses fleurs de couleur pourpre.

Thym

Côté cuisine, utilisé frais, en branche ou effeuillé, il parfume alors merveilleusement les oeufs brouillés et les omelettes, ainsi que les pommes de terre, les poêlées de légumes auxquelles il apporte une touche provençale. Séché, il est l’un des ingrédients essentiels du bouquet garni lors de plats mijotés et potages. Il se marie très bien à l’ail, aux olives et aux sauces à base de vin. Mais c’est avec les grillades et le fromage de chèvre qu’il trouve ses meilleures alliances.

Le thym aromatise également l’huile ou le vinaigre, préalablement chauffés. Il est aussi à la base de liqueurs. Le thym citron, quant à lui, est le compagnon idéal des desserts, dans une salade de fruits, dans un sirop ou émietté sur une tarte.

Thym – Thymus vulgaris

Famille : labiacées – Origine : Sud de l’Europe, bassin méditerranéen, Asie Mineure et Asie centrale
Cuisine : accompagne les tomates, les pâtes, le fromage blanc, les soupes, le poisson, la viande, la volaille et les oeufs. Il entre dans la composition des farces et aromatise la chair à saucisse.
Santé : apport en fer essentiel au transport de l’oxygène et à la formation des globules rouges dans le sang. Apport en vitamine K nécessaire pour la fabrication de protéines qui jouent un rôle dans la coagulation du sang.

Des recettes sucrées et salées de toutes les saisons bien expliquées dans des vidéos postées en ligne.