Vente de produits bio en supermarché : comment bien choisir ?

Consommer bio implique de manger des aliments sains. La nourriture issue d’une agriculture qui prohibe l’utilisation de produits chimiques est biologique. En effet, au cours de leur mise en culture, aucun pesticide ni engrais de synthèse ne doivent être soumis à ces plantations. L’usage des organismes génétiquement modifiés (OGM) et des antibiotiques sur les aliments des animaux d’élevage est également prohibé. Ainsi, les produits qui proviennent de l’agriculture biologique séduisent progressivement les consommateurs. Ils sont disponibles auprès des agriculteurs locaux, mais également en supermarché, le choix de ces aliments doit respecter quelques critères.

Manger de manière responsable

Les produits bio sont dépourvus de substances chimiques néfastes pour la santé. Contrairement aux aliments issus d’une agriculture conventionnelle, qui préconise l’utilisation de fongicides ou d’herbicides, la nourriture bio apporte plus de nutriments et d’apport pour une bonne hygiène alimentaire. De ce fait, les apports qu’elle fournit fortifient le système immunitaire.

La préservation de l’écosystème est priorisée grâce à la consommation bio. En effet, l’agriculture biologique limite l’utilisation des engrais chimiques et des pesticides. Afin de sauvegarder le cycle alimentaire naturel, elle permet également aux animaux d’élevage de pâturer à l’extérieur. La biodiversité est ainsi préservée et les risques d’érosion peuvent être facilement détectés.

Par ailleurs, le consommateur peut connaître la provenance des aliments qui sont à sa table, car les fruits et légumes sont des produits locaux. Ainsi, une cuisine saine est garantie par les agriculteurs de la localité, ils distribuent leurs produits aux supermarchés. Manger de « manière responsable » permet aussi de pérenniser leurs emplois, qui sont menacés par les grandes distributions.

Le label bio pour plus de confiance

La culture et l’élevage biologique sont soumis à une règlementation particulière, notamment l’interdiction d’user de substance chimique. De ce fait, les produits qui proviennent de cette gamme biologique sont suivis de la mention « certifié bio ». Pour plus d’assurance, certaines mentions ajoutent des critères relatifs à la bio garantie. En l’occurrence, la priorisation des produits locaux.

Le label bio constitue l’assurance pour les consommateurs que leurs aliments ne contiennent aucun élément chimique. Par ailleurs, les producteurs certifiés prennent divers engagements qui sont avantageux pour l’environnement ainsi que pour la société. Ces responsabilités sont transcrites dans des cahiers de charge.

En outre, les produits bio en supermarché sont contrôlés dès leur mise en culture par un organisme indépendant. Cette vérification est opérée auprès des producteurs locaux. Elle concerne les articles qu’ils utilisent pour la culture et l’élevage. De ce fait, le non-respect des conventions relatives à l’agriculture biologique est soumis à des sanctions, comme le retrait de leur certification.

Ainsi, manger sain en vacances est possible, car les magasins fournissent des aliments de qualités pour tous les consommateurs qui désirent une nourriture sans conservateurs ni substances chimiques. Pour éviter les aliments riches en gras, proposés par les restaurateurs, les vacanciers peuvent acheter bio et cuisiner depuis chez eux, si leur mode d’hébergement le permet.

Choisir des produits de saison

La nourriture biologique préserve la santé, car ces aliments renferment plus de nutriments que les produits dits conventionnels. Face à l’augmentation de la consommation du bio, certains agriculteurs vont vers la production de masse. Ainsi, un supermarché peut avoir certaines variétés d’aliment bio tout au long de l’année, par exemple avoir des fraises pendant la saison des mangues.

En effet, la règlementation relative à l’agriculture biologique n’interdit pas la culture en serre de ces aliments ou encore l’importation de produits alimentaires biologiques. Cependant, pour une cuisine saine, des denrées de saison sont à privilégier. Ainsi, le consommateur peut manger des produits frais et être renseigné de l’origine de la viande ou encore des fruits et légumes présents sur sa table.

Les produits bio regroupent également les aliments transformés, c’est-à-dire la nourriture qui est pauvre en conservateur chimique et en additif. Il est à noter que 47 additifs sur 338 sont autorisés dans les aliments biologiques. Par ailleurs, pour être classés bio, ces produits doivent contenir au moins 95 % d’ingrédients issus de l’agriculture traditionnelle.

L’avantage de consommer bio permet également de réduire les déchets alimentaires, soit en recyclant les pelures et les fanes. En d’autres termes, les épluchures de légumes ou fruits qui ne contiennent aucun pesticide peuvent être réutilisées pour une recette healthy. Dans ce cas, avec un bon nettoyage, elles peuvent servir pour un velouté par exemple.

Opter pour des aliments bio vendus en vrac

Consommer bio renvoie vers la réduction du gaspillage d’aliment. Les acheteurs prennent conscience progressivement de l’impact que l’agriculture biologique émet sur la planète. À savoir, la préservation de l’écosystème ainsi que l’amélioration de l’hygiène de vie, puisque manger sainement diminue le risque d’obésité et le risque d’avoir le cancer.

Les ménages deviennent plus raisonnables dans leur consommation et achètent uniquement ce qui leur est nécessaire. Étant donné que l’élevage et la culture naturels prennent plus de temps que l’agriculture conventionnelle, acheter uniquement le nécessaire permet de faire des économies et profite aux agriculteurs.

En outre, la vente en détail des produits bio est bénéfique pour l’environnement. Autrement dit, acheter en vrac limite l’utilisation des emballages plastiques, car les aliments biologiques peuvent être contenus dans des bocaux. Dans cette optique, les aliments vendus en vrac possèdent un meilleur conditionnement que les produits dits conventionnels.

Ainsi, la vente des produits bio en détail ou en vrac permet de réduire les déchets alimentaires. Les ménages évitent de ce fait les superflus. En d’autres termes, les consommateurs achètent uniquement ceux dont ils ont besoin pour la semaine. Ce procédé évite l’accumulation des denrées inutiles dans les placards.

Des recettes sucrées et salées de toutes les saisons bien expliquées dans des vidéos postées en ligne.