Acheter des produits alimentaires pour bébé en ligne

Une bonne alimentation est un axe vital pour être en forme et avoir une santé d’enfer. Elle l’est encore plus lorsqu’il s’agit d’un bébé qui a besoin des bons nutriments pour grandir, se développer et renforcer son système immunitaire. Voici alors quelques conseils pour sélectionner les meilleurs produits alimentaires en ligne pour votre bébé.

Choisir du lait infantile

Parmi les composantes d’une alimentation bébé qui correspond à ses besoins, le lait bébé infantile ou maternel est un élément essentiel. Si votre enfant est âgé de 0 à 4 ans, il doit en consommer jusqu’à 500 ml quotidiennement. Mais les commerces offrent une grande variété qui rend le choix de plus en plus difficile. Pour trouver la marque et la catégorie qu’il vous faut, sachez tout d’abord que vous n’êtes pas dans l’obligation de donner à votre bébé le même lait que celui qu’il a reçu au service de la maternité. Vous pouvez, tout à fait, enchaîner avec un autre.

Pour cela, rendez-vous sur les sites de nourriture bébé. Vous y trouverez un large choix. Si ce n’est pas votre premier enfant, prenez celui que vous aviez l’habitude d’utiliser : pourquoi changer une équipe qui gagne ? Gardez aussi en tête qu’un prix élevé n’est pas un gage de qualité. Ce paramètre peut varier en fonction de l’emballage et de la renommée de la marque.

Une fois que votre bébé aura dépassé les 5 mois, vous pouvez finalement passer au lait industriel. Choisissez-en un qui soit riche en vitamines et en fer même si votre enfant mange d’autres aliments. Si vous constatez des reflux gastriques croissants, parlez-en à votre pédiatre. Celui-ci pourra conclure à une allergie au lait de vache et vous recommander d’autres alternatives moins agressives pour le système digestif de votre enfant.

À savoir : Les produits laitiers peuvent être consommés à partir de 6 mois. Yaourt, un peu de fromage et fromage blanc sont des compléments très bénéfiques pour la santé des os, mais n’empêchent pas que votre bébé doit boire 500 ml de lait infantile par jour.

Pour plus d’infos, cliquez ici.

Les fruits et les légumes : les secrets d’une alimentation équilibrée

De nos jours, les mérites des fruits et des légumes sont tellement vantés dans les médias qu’on en devient de moins en moins sensible. Pourtant, si vous voulez offrir à votre bébé une alimentation saine propice à son développement, vous ne devez pas écarter ces aliments. Après le petit pot bébé, vous devez penser à introduire progressivement des nutriments solides dans les repas. Les premiers qu’il consommera doivent être tendres et contenir très peu de fibres. Si pour les adultes les fruits et légumes fibreux offrent de nombreux bénéfices pour l’organisme, le système digestif de votre enfant n’est pas encore assez développé pour pouvoir en tirer profit.

Composez alors des repas bébé à base d’épinards, de haricots blancs et de carottes. N’utilisez pas tout, pensez à enlever la peau et les zones contenant des fibres avant de commencer à cuisiner. Il est vivement conseillé de cuire vos légumes à la vapeur pour conserver leur valeur nutritive. Évitez les épices et le sel et réduisez le tout en purée. Il faudra attendre les premières dents pour pouvoir introduire de petits morceaux durs.

Dès que votre enfant commence à s’habituer aux légumes, proposez-lui des fruits. Si vous faites l’inverse, vous aurez plus du mal à lui faire accepter votre purée de haricots blanc. Mettez-vous à sa place : entre une bonne compote de poire et des épinards en sauce, le choix est vite fait !

Les féculents pour faire le plein d’énergie

Pour un bébé en bas âge, il vaut mieux ajouter quelques cuillères de céréales infantiles dans le lait. Vous obtiendrez un repas consistant et rassasiant. Mais il y a bien un moment où il faudra introduire de vrais féculents dans l’alimentation de votre enfant. À 6 mois, vous pouvez lui préparer une purée de pommes de terre mélangée avec de la purée de légumes. Il pourra aussi manger des patates cuites dans l’eau : commencez par un quart puis une moitié.

Votre bébé sera également capable de manger d’autres féculents comme le riz, le blé et les pâtes, à condition qu’ils soient mélangés aux purées de légumes. À partir de 9 mois, plus besoin de faire ce type de mélange. Votre enfant aura besoin de 50 grammes de féculents par jour que vous devez couperez en petits morceaux afin de faciliter l’ingurgitation.

Une fois la première année bouclée, l’estomac, les intestins et les dents sont suffisamment développés pour que votre bébé puisse manger jusqu’à 100 grammes de féculents quotidiennement qu’il s’agisse de pâtes, de blé, de semoule ou de pommes de terre. Pensez uniquement à répartir cette quantité sur les 2 repas.

Et les viandes alors ?

Qui dit viandes dit protéines : un macro-élément essentiel pour l’organisme. Mais ce type d’aliments pose problème, puisque le bébé doit être capable de l’avaler, le mâcher et de le digérer convenablement. Pour cette raison, il est important d’introduire des viandes mixées dans l’alimentation de votre enfant à partir de 6 mois.

Passé cet âge, vous diminuez le mixage et augmentez vos quantités. Sachez que votre enfant est en mesure de manger tout type de viandes (poulet, viande rouge, poisson) sauf la charcuterie. Préférez toutefois le poisson aux viandes rouges pour ses nombreux bienfaits pour la santé et la facilité du mâchage.

Les œufs comptent aussi parmi les aliments riches en protéines que votre enfant doit consommer durs et jamais ramollis ou pochés. Contentez-vous d’un seul œuf par jour que vous pouvez remplacer par n’importe quelle autre viande.
Des recettes sucrées et salées de toutes les saisons bien expliquées dans des vidéos postées en ligne.